La Passe-miroir, tome 1 | Les fiancés de l’hiver

couv52429656

Auteur : Christelle Dabos

Éditeur : Éditions Gallimard Jeunesse (2013)

Pages : 519

En résumé :

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’Arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.

Mon avis :

On ne présente plus cette saga tellement elle est médiatisée. On en parle comme du nouvel Harry Potter ; Christelle Dabos représente le nouveau conte de fées J.K Rowling à la française. Mais cette sur-médiatisation a plutôt tendance à m’effrayer et à m’ôter toute envie de la lire. Or, il se trouve qu’on m’a offert les deux premiers tomes, dont le premier est resté six mois dans ma PAL avant que je ne me décide à l’en sortir.

Comparer une saga à Harry Potter, même si je ne l’ai pas encore lu, forcément ça engendre beaucoup d’espoir et d’attente. Fort heureusement, la passe miroir est loin d’être une copie de l’univers de J.K Rowling, le rapprochement qu’on peut faire des deux est à mon sens la qualité de l’univers créé et le soin apporté. Je m’explique. Dès le début, on a un univers très riche avec beaucoup d’informations à digérer. Pourtant, je n’ai eu aucun mal à suivre car tout est très fluide et bien construit. La plume de l’autrice est très agréable : un vocabulaire varié et un récit rythmé. La thématique de la beauté est très présente dans ce premier tome. A quoi peut-on dire que quelque chose ou quelqu’un est beau ? Sur quels critères ? Finalement, tout n’est qu’une question de point de vue, sous quel angle on regarde les choses. L’histoire est sombre, l’univers peu attrayant malgré certaines apparences. Ophélie est au cœur de complots et va de déceptions en déceptions. Pour autant, j’ai beaucoup ri. Tout cet univers complexe m’a séduite. J’ai lu cette brique en seulement deux jours, c’est dire à quel point on se prend rapidement à l’histoire qui devient vite addictive.

Une lecture fascinante.

Publicités

2 commentaires sur « La Passe-miroir, tome 1 | Les fiancés de l’hiver »

  1. Tu as raison. On entend beaucoup parler de cette série. Comme pour toi, ça m’effraie un peu et me fait hésiter à plonger. Ton avis me conforte dans mon idée d’éventuellement me la procurer. À force de lire du positif, je vais bien finir par flancher! 😛

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s