De tes nouvelles

couv54459388.jpg

Auteur : Agnès Ledig

Éditeur : Éditions Albin Michel (1er mars 2017)

Pages : 347

En résumé :

Anna-Nina, pétillante et légère, est une petite fille en forme de trait d’union. Entre Éric, son père, et Valentine, qui les a accueillis quelques mois plus tôt par un soir d’orage et de détresse. Maintenant qu’Éric et Anna-Nina sont revenus chez Valentine, une famille se construit jour après jour, au rythme des saisons. Un grain de sable pourrait cependant enrayer les rouages de cet avenir harmonieux et longtemps désiré.

Mon avis :

J’ai énormément entendu parler de cette autrice, et quand elle a sorti son dernier roman, je n’ai pas tardé à me laisser tenter. Et je vous préviens de suite, ce n’est qu’après que j’ai appris qu’il était une suite. Je ne m’en suis absolument pas rendu compte pendant ma lecture alors même s’il y a une logique dans l’ordre à lire, vous pouvez faire comme bon vous semble.

Valentine et Éric ont une attirance physique mutuelle évidente et tentent de construire une véritable histoire moins évidente. A cela, on ajoute le coup de foutre qu’on eu l’une pour l’autre, Anna-Nina et Valentine. Les deux amants se retrouvent avec une véritable pression par la petite fille, et par leurs proches en général qui espèrent tous un heureux dénouement. Or, on ne construit pas une histoire à deux simplement pour faire plaisir aux autres. C’est dans ce contexte difficile que Valentine va faire la rencontre d’un autre homme. Elle va devoir s’efforcer de se recentrer sur elle-même, faire abstraction du qu’en dira-t-on et se poser les bonnes questions, de ce qu’elle souhaite vraiment. Mais Agnès nous offre aussi de magnifiques leçons de vie à travers plusieurs belles histoires d’amitiés : entre Gaël et Valentine, Gustave et Anna-Nina, Anna-Nina et Sébastien. Gustave est un personnage qui m’a particulièrement marqué et attendrie par sa simplicité, son caractère et son obstination. Si habituellement je ne suis pas friande des triangles amoureux, celui-ci est amené de façon logique et apporte une véritable nécessité à l’histoire. La vision de la famille abordée dans cette histoire me touche et me comble car oui, les liens du sang ne font pas tout. Seul regret personnel (parce que je ne crois pas en ce genre de chose) qui concerne un détail mystique apporté à l’histoire qui, je pense, n’apporte rien.

Un moment de douceur et de bonheur.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s