Les fleurs du mal

couv48368317

Auteur : Charles Baudelaire

Éditeur : Éditions Librio (mai 2002)

Pages : 153

En résumé :

Parce qu’il se complaît au seuil de la nuit, qu’il est cet homme témoin de l’éternelle misère, assailli d’angoisse devant le temps qui fuit et la vie qui s’use, Baudelaire s’étourdit, de rêve et d’espace.

Il voyage sur une chevelure, se joue des couleurs, célèbre de vin, se grise de lunes, se mire dans les yeux des chats et dans ceux, plus troubles, des femmes.

Le vent, la vague, l’étoile, l’oiseau… Tout est prétexte à l’enivrement. Même le Mal, dont il extrait la Beauté, fait de sa poésie « une gerbe épanouie de mille fleurs ».

Mon avis :

Récemment, j’ai retrouvé ce livre dans un carton. Je l’avais étudié à l’école et une fois n’est pas coutume, c’est une lecture que j’avais adoré. Résultat, j’ai eu l’envie irrépressible d’entamer sa relecture et je vous en parle aujourd’hui.

Les poèmes sont terriblement osés pour l’époque. Ils sont crus et pourtant merveilleusement poétiques. Baudelaire a cette capacité de nous dévoiler la laideur dans ce que nous pensons beau, et nous dévoile la beauté dans ce que nous prenons pour de la laideur. Sans parler de ces descriptions de corps de femmes, si sensuels. Ces poèmes sont inspirants, ils nous poussent à revoir nos jugements, souvent imposés à notre insu par la société. Et si vous vous demandez quels sont mes poèmes préférés, ils sont : les bijoux, danse macabre, harmonie du soir, la muse malade, le serpent qui danse et une charogne

Un recueil de poèmes où la force de l’écriture prend tout son sens.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s