Urashima Tarô

couv70795510.jpg

Auteur : Fuzichoco & La Luciole Masquée

Éditeur : Éditions Nobi Nobi (13 novembre 2014)

Pages : 46

 

En résumé :

Un jour, Urashima Tarô, un modeste pêcheur, sauve la vie d’une tortue marine géante maltraitée par un groupe d’enfants. En remerciement, cette dernière l’invite le lendemain à l’accompagner au royaume du dieu des mers. Au plus profond de l’océan, Tarô rencontre ainsi le légendaire dragon Ryûjin, et aussi sa fille Otohimé, une jeune femme d’une beauté délicate et irréelle. Le pêcheur et la déesse tombent alors éperdument amoureux l’un de l’autre et vivent sept jours merveilleux sans se séparer un instant. Mais le dernier soir, Tarô est pris d’une immense mélancolie et souhaite retourner à la surface pour revoir sa famille. Otohimé accepte et offre à son bien-aimé une mystérieuse boîte tout en lui faisant promettre de ne jamais l’ouvrir. Le jeune homme tiendra-t-il son engagement ?

Mon avis :

Pendant les fêtes de fin d’année 2016, Lemon June a lancé une série de vidéos de lecture de contes dont Urashima Tarô. Je le connaissais déjà, cette écoute a donc été un pur moment de nostalgie et m’a donné envie de me procurer un album de ce conte.

Il faut savoir qu’il s’agit d’un conte traditionnel japonais très ancien et qu’il en existe plusieurs versions. Par exemple, entre celle des Éditions Nobi Nobi et celle que nous lit Lemon, il y a une différence. Ce n’est pas gênant à mon sens car chaque version met l’accent sur un aspect de l’histoire et apporte un sens moral différent. Mais si vous tenez vraiment à avoir celle de Lemon, ce n’est pas celle-ci qu’il vous faut.

Les illustrations sont magnifiques, très colorées. A la fin, on retrouve une page que j’ai beaucoup apprécié, consacrée à l’Histoire du conte, ses différentes versions, la morale qu’on peut lui attribuer ainsi qu’un court lexique. Mais aussi une double page nous présentant quelque croquis  et leur évolution au fil de la création. C’est un objet magnifique que je suis fière de conserver dans ma bibliothèque et que peut-être, je pourrais transmettre plus tard.

Un conte à faire découvrir aux petits et aux grands.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s