Demain les chats

couv55452713

Auteur : Bernard Werber

Éditeur : Éditions Albin Michel (6 octobre 2016)

Pages : 309

En résumé :

Pour nous, une seule histoire existait : celle de l’humanité. Mais il y a eu LA rencontre. Et eux, les chats, ont changé à jamais notre destinée.

Mon avis :

J’ai lu ce livre dans le cadre de la lecture commune avec les Moldus de lecture, ce qui m’a ravie car ça aura été pour moi l’occasion de sortir des sentiers battus. Sans ça, je ne l’aurais certainement jamais lu. En effet, je suis plutôt chien que chat puisque le chien à l’esprit de meute alors que le chat est solitaire et sauvage.

Le début de ma lecture a été compliqué car difficile à suivre. Le récit est narré par un chat, Bastet, avec donc sa propre compréhension et sa propre vison des événements, auxquelles on ajoute une perception uniquement à l’instant T. Je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages, particulièrement cette dernière. Ma réticence quotidienne pour les chats a évidemment joué. Pourtant, j’ai été absorbée par la partie historique qui est très intéressante car ludique. C’est original de réviser l’Histoire en partant de la vision des chats et non de l’humanité. Cette histoire nous invite à de nombreuses réflexions. Des réflexions sur nous qui nous considérons comme des êtres évolués et supérieurs, à notre comportement face à des êtres que nous disons aimer, que nous considérons comme des membres à part entière de notre famille. Des réflexions concernant l’exploitation animale, notamment avec l’histoire de Pythagore que l’on découvre tout au long du récit et qui nous pince le cœur. Mais aussi sur notre façon de communiquer et sur le pouvoir de l’écriture qui nous permet de laisser une empreinte, de résister au temps. Finalement, j’ai aimé le fond de l’histoire avec tous les messages qu’elle véhicule et son originalité. Mais j’ai été moins emballée par la forme, assez effrayante avec une fin dans laquelle je n’arrive pas à me projeter, qui relève presque plus du fantastique à mon gout. Je note aussi que contrairement aux idées reçues, Bernard Werber est un auteur accessible même s’il faut quand même avoir une certaine maturité pour se lancer dans ce genre de lecture et en voir toutes les subtilités. Si j’ai aimé m’être torturée l’esprit avec tous ces questionnements, j’avoue garder un bilan mitigé car je ne peux pas ignorer que j’ai eu du mal à y revenir et ne pas vraiment avoir pris du plaisir dans ma lecture.

Une lecture qui m’a fait réfléchir mais pas transportée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s