After | Tome 2

couv39944646.jpg

Auteur : Anna Todd

Éditeur : Hugo Roman (5 février 2015)

Pages : 707

 

En résumé :

Après un début tumultueux, la relation de Tessa et Hardin semblait s’arranger. Jusqu’au moment où Tessa découvre les secrets du passé d’Hardin, qui la bouleversent. Elle savait qu’il pouvait être cruel, mais à ce point…

Hardin sera toujours… Hardin, même s’il semble amoureux.

Mais est-il vraiment l’homme dont Tessa est tombée éperdument amoureuse, ou est-il un étranger et un menteur depuis le début ?

Ce n’est pas si facile. Le souvenir de ses mains sur elle… de sa peau qui l’électrise… de leurs nuits passionnées, trouble son jugement.

Tessa n’est pas sûre de supporter une autre promesse non tenue, mais elle a besoin de lui pour avancer.

Hardin sait qu’il a fait une erreur, peut-être la plus grande de sa vie, et qu’il peut perdre Tessa. Il sait aussi que ses amis peuvent se révéler des traîtres et mettre leur histoire en danger. Il veut se battre pour elle, mais pourra-t-il changer par amour ?

Mon avis (avec spoils) :

Comme je vous l’ai dit dans ma chronique du tome 1, j’ai acheté tous les livres de cette série en même temps donc je n’ai pas eu à attendre et j’avoue que j’étais bien contente. On se retrouve encore avec une brique et c’est effrayant quand on pense à toutes les répétitions qu’il y avait déjà dans le tome 1.

Sur la forme, on peut déjà noter une première différence et pas des moindres, on a maintenant deux narrateurs : Tessa et Hardin (seulement Tessa dans le tome précédent). C’est intéressant d’avoir le point de vu d’Hardin car ça nous permet d’avoir ses pensées et donc de mieux le cerner, et presque de l’excuser (même s’il est inexcusable). Ce nouveau tome met cartes sur table entre nos deux personnages, d’apprendre leur passé respectif et de mieux cerner comment ils sont devenu ce qu’ils sont. On a aussi l’introduction d’un nouveau personnage essentiel : Trish, la mère d’Hardin. Si encore une fois, j’ai mis moins de 48h à le lire, ma lecture a été compliquée. Certes, l’histoire est toujours aussi addictive mais aussi prévisible et très répétitive. On se lasse de ce « je t’aime, moi non plus », de ce jeu du chat et de la souris. Sans compter que leur relation est très malsaine, ils règlent uniquement leurs disputes par le sexe. Même si c’est une réalité dans beaucoup de couples, je ne trouve pas que c’est un modèle de romance, ça ne me fait pas rêver. Pour autant, j’apprécie les réflexions auxquelles nous amène Hardin et Tessa: où est la limite de l’acceptable ? Jusqu’où doit-on pardonner ? Mais ce livre reste une banale transition, mais avec une fin fracassante qui nous pousse à vouloir connaitre la suite. J’avoue que je trouve ce principe assez agaçant, c’est très commercial. Je comprends désormais pourquoi certains détestent et abandonnent. Moi, je n’aime pas abandonner et je veux vraiment connaitre la suite. De toute façon, j’ai déjà tous les tomes alors autant les lire.

Beaucoup de défauts mais tellement addictif.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s