After | Tome 1

couv4867371

Auteur : Anna Todd

Éditeur : Hugo Roman (2 janvier 2015)

Pages : 594

 

En résumé :

Tessa est une jeune fille ambitieuse, volontaire, réservée. Elle contrôle sa vie. Son petit ami Noah est le gendre idéal. Celui que sa mère adore, celui qui ne fera pas de vagues. Son avenir est tout tracé : de belles études, un bon job à la clé, un mariage heureux…

Mais ça, c’était avant qu’il ne la bouscule dans le dortoir. Lui, c’est Hardin, bad boy, sexy, tatoué, piercé, avec un « p…d’accent anglais ! ». Il est grossier, provocateur et cruel, bref, il est le type le plus détestable que Tessa ait jamais croisé.

Et pourtant, le jour où elle se retrouve seule avec lui, elle perd tout contrôle…

Mon avis :

J’ai mis du temps à me décider si oui ou non je me lançais dans cette saga phénomène, nait sur Wattpad. Les avis sont très partagés, soit on adore, soit on déteste. Finalement, c’est la principale raison qui m’a poussé à la découvrir pour en comprendre l’engouement qu’elle a suscité et me faire mon propre avis. Et là gros craquage, pour me motiver à lire jusqu’à la fin, j’ai acheté directement les 5 tomes. Autant vous dire que j’ai flippé quand j’ai vu le pavé que représente à lui-seul le tome 1.

On va commencer par les points négatifs, ce sera fait. L’histoire en elle-même ne casse pas trois pattes à un canard, c’est vu vu et revu. Vous l’aurez compris, d’un côté on a la jeune fille bien propre sur elle où tout est bien rangé dans sa vie, studieuse. De l’autre côté, le mec le plus détestable, odieux, terriblement sexy qui le sait, en joue et en abuse. Et comme les contraires s’attirent, entre eux c’est le grand amour. Tous les personnages, sans exception, sont stéréotypés au possible. Le vocabulaire est simpliste, direct, familier, cru… Les scènes érotiques sont sans tabou.  Il y a beaucoup de répétitions, ça tourne en rond, comme dans toutes ces histoires… ça me donne envie de reprendre la chanson Il aurait suffit de la comédie musicale Le rouge et le noir : « Dès que moi je te fuis, toi tu dis oui mais quand tu fonds, là je dis non. Quand c’est moi qui te suis toi tu m’oublies, quand je suis loin, là tu reviens. » Et pourtant, cette histoire est terriblement et inexplicablement addictive. L’écriture est dynamique, les chapitres sont courts et percutants. L’auteur arrive toujours à nous tenir en haleine, si bien que l’on n’arrive pas à décrocher. Et quand on décroche par la force des choses, on n’arrive pas à penser à autre chose. La lecture est fluide et très rapide, cette brique de couleur corail de 594 pages n’a même pas tenu 48H. Les personnages sont très attachants, et pourtant, qu’est-ce qu’ils sont agaçants ! Et on se rend compte que finalement, pour tous, aucun n’est tout blanc ou tout noir, ce qui est assez réaliste. Ils sont complexes et évoluent sans cesse. Je n’ai pas lu ce livre, je me suis droguée avec. Et la fin…. AAHHH. Même si encore une fois ce n’est pas très original, on est tellement pris dans l’histoire qu’on ne la voit pas du tout arriver, et surtout pas ça.

Beaucoup de défauts mais tellement addictif.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s