Ça m’énerve

couv19459085

Auteur : Marie-Ange Guillaume

Éditeur : Éditions 10/18 (3 novembre 2016)

Pages : 191

En résumé :

Par pur esprit de vengeance, ce livre traite des nuisances. Pas les nuisances graves, comme la guerre, la mort et les avions qui se cassent la gueule. Non, juste les irritations, les furoncles, les casse-couilles en tout genre, les hot-lines, les paperasses et les télécommandes, le principe de précaution, le garçon de café qui met trois plombes à noter votre présence, la housse de couette récalcitrante, la vieille dame à qui vous céder votre place dans le bus et qui vous pompe l’air tout le reste du trajet. Bref, tout ce qui arrive à vous zigouiller une journée qui commençait si bien.

Mon avis :

En me rendant dans ma librairie, mes yeux se sont très vite fixés sur cette couverture peu ordinaire, décalée même avec ce dessin enfantin fait avec des pastels. L’intérieur de la couverture est, lui, orange flashy. La lecture de la quatrième de couverture m’a beaucoup amusé, par sa fraicheur et m’a tout de suite donné envie d’en savoir plus. Un bon point de départ.

Ce livre ressemble à un petit carnet avec pleins de petites histoires et d’illustrations, toujours très simplistes, enfantines et bicolores (rouge et noir). C’est comme si l’auteur partageait avec nous son carnet, toujours rangé dans son sac, où elle note de temps en temps des petites histoires, des moments qui ont fait dérapés sa journée, des faits ou des situations qui lui paraissent ridicules, et même des pensées qui semblent parfois un peu tirées par les cheveux. Ça m’a fait penser aux petits malheurs racontés avec humour sur VDM. L’écriture est fluide, légère, drôle, caricaturale, familière. C’est un ouvrage qui se lit facilement et rapidement.

Ce livre est un mélange de bonnes et de moins bonnes choses, ce qui me rappelle encore plus ce genre de carnet qu’on peut trouver dans un sac à main ou à un journal intime. J’ai passé un moment très personnel avec l’auteur, je me suis sentie proche d’elle, comme si on se faisait des confidences entre amies.

Une bouffée de légèreté à lire entre deux lectures compliquées, entre deux sagas ou juste pour le plaisir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s