Les derniers jours de Rabbit Hayes

couv38741096-png

Auteur : Anna McPartlin

Éditeur : Le cherche midi (18 février 2016)

Pages : 454

En résumé :

Quand Mia, surnommée affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre. Tous ses proches sont présents à ses côtés pour la soutenir. Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant, Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille, Juliet, sa fille de 12 ans qu’elle élève seule, et enfin Marjorie, sa meilleure amie et confidente. Au fur et à mesure que les jours passent et que l’espoir de la sauver s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont continuer sans celle qui leur apporte tant.

Car si Rabbit a elle-même perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage.

Mon avis :

Comme vous le savez maintenant, j’aime me promener dans les allées de ma librairie à la recherche de, peut être, mon prochain coup de cœur. Vous savez aussi que je suis très visuelle et quand j’ai vu cette couverture, je l’ai trouvé à la fois magnifique mais aussi intrigante… ce monde bucolique sur fond noir. Et quand j’ai lu la quatrième de couverture, c’est comme si le monde s’était vidé, qu’il n’y avait plus que ce livre et moi, tellement j’étais bouleversée. Autrement dit, quelque chose de très prometteur. Si j’aime les romances et les aventures, j’apprécie aussi les sujets plus noirs comme la mort car c’est quelque chose qu’on aborde peu (par pudeur ?), pourtant naturel (nous ne sommes pas éternels) et nous rend innocent et désarmé.

Un sujet difficile à aborder mais l’auteur s’en sort merveilleusement bien. L’écriture est fluide, c’est facile à lire. Rabbit est placée en soins palliatifs, on ne se fait guère d’illusions sur son sort et pourtant, sa famille et ses amis veulent s’accrocher et garder espoir. C’est une situation forte en émotions, qui semble insurmontable et je trouve que l’auteur a vraiment su retranscrire tous ses sentiments. Il y a aussi le point de vue de Rabbit et ses flashbacks, causés par la douleur. Ainsi, on en apprend plus sur elle et son entourage. On revit avec elle des moments clés de sa vie. L’histoire est poignante mais aussi dédramatisante. Il y a beaucoup d’humour, d’amour et d’espoir. C’est un rappel que même si le ciel est gris, il y a toujours le soleil. La vie continue. La mort n’est pas la fin, c’est une étape. Il reste les souvenirs, ainsi la personne ne meurt jamais vraiment. Le temps fait son travail. Cette histoire véhicule tant de messages positifs, c’est un hymne à la vie. Les personnages ont tous une importance capitale car chacun a un travail de deuil qui lui est propre. On passe par une palette de sentiments hallucinante. J’ai versé beaucoup de larmes, beaucoup.

Un immense coup de cœur ! Bouleversant, extraordinaire.

Publicités

Un commentaire sur « Les derniers jours de Rabbit Hayes »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s