Requin

couv26107729.jpg

Auteur : Bertrand Belin

Éditeur : P.O.L (5 mars 2015)

Pages : 192

En résumé :

C’est depuis le milieu d’un lac artificiel près de Dijon, durant le temps que prendra sa noyade et avec le souffle que lui laisse la dure entreprise de se maintenir en vie, que le narrateur et personnage principal élève, au prix d’efforts de plus en plus pénibles à produire, son chant d’adieu. Une oraison fragmentée, épique, drôle, qui le présente comme l’unique occupant d’un édifice s’affaissant jour après jour.

Mon avis :

Une lecture que j’ai découverte sur la chaine de SolangeTeParle.

La plume de Bertrand Belin est très originale. Requin est son premier roman. Il est d’abord musicien et ça se ressent. L’histoire toute entière correspond à la noyade du narrateur et personnage principal qui est en train de se dérouler. C’est à la fois très drôle, absurde, triste et mélancolique. Il y a un contraste fort entre ce que pense cet homme (il sait qu’il va mourir, il l’accepte) et son corps (il se bat jusqu’au bout contre l’inévitable). Durant tout ce temps, il retrace sa vie avec humour, ses regrets, ses amitiés, son amour. Il détaille sa situation présente, son ironie. Mais aussi, il pense à son futur comme à refaire la salle de bains. A travers ce récit, on en vient à s’interroger sur le sens de la vie, de nos vies, du poids de notre société sur celle-ci.

Un livre à découvrir tant il est original.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s