La fille de Brooklyn

couv57098313.jpg

Auteur : Guillaume Musso

Éditeur : Éditions XO (24 mars 2016)

Pages : 470

 

Résumé :

Je me souviens très bien de cet instant. Nous étions face à la mer. L’horizon scintillait. C’est là qu’Anna m’a demandé :

« Si j’avais commis de le pire, m’aimerais-tu malgré tout ? »

Vous auriez répondu quoi, vous ?

Anna était la femme de ma vie. Nous devions nous marier dans trois semaines. Bien sûr que je l’aimerais quoi qu’elle ait pu faire. Du moins, c’est ce que je croyais, mais elle a fouillé dans son sac d’une main fébrile, et m’a tendu une photo.

_ C’est moi qui ai fait ça.

Abasourdi, j’ai contemplé son secret et j’ai su que nos vies venaient de basculer pour toujours.

Sous le choc, je me suis levé et je suis parti sans un mot. Lorsque je suis revenu, il était trop tard : Anna avait disparu. Et depuis, je la cherche.

Mon avis :

C’est mon premier Musso. On entend tellement parler de cet auteur et la sortie de ce livre a fait tellement de bruit que… je l’ai acheté. #ouicestlaseuleraison #jesuisunetrefaible

J’ai beaucoup aimé la plume de l’auteur. C’est très fluide et facile à lire. Dès les premières pages, il réussit à nous rendre complètement addictif. Il y a aussi de belles citations littéraires. La façon de les amener avant chaque chapitre m’a rappelé la série d’Esprit Criminel que j’adore. L’écriture est moderne, la description des lieux est précise et l’histoire se déroule de nos jours. Ça en devient troublant, on se sait plus ce qui est vrai ou faux. L’intrigue nous tient en haleine. J’ai beaucoup aimé les changements spatio-temporels : aujourd’hui vs 10 ans en arrière / France vs États-Unis. On enquête aux côtés de Raphaël et de son ami Marc, on essaie de procéder question par question. Mais bien sûr, une réponse entraine mille questions. Et arrivé au dénouement, grosse claque dans la face, j’avais tout imaginé sauf ça. J’ajoute aussi une mention spéciale à l’importance donnée aux personnages secondaires. J’ai vraiment apprécié la façon dont l’auteur a réussi à donner à chacun une vraie importance. A la suite d’une scène concernant l’un de ces personnages, j’ai dû poser le livre, sécher mes larmes et reprendre mes esprits tellement j’étais bouleversée. Alors oui, je suis peut être sensible et fleur bleue mais je ne vois pas comment on peut rester de glace ici.

Tout ce que je demande.

Publicités

Un commentaire sur « La fille de Brooklyn »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s